Carnet de voyage


Carnet de voyage

Sortie au théâtre " La première neige " 

mardi 10 janvier 2017 

Le spectacle de théâtre que nous avons vu est une libre adaptation de l’album de Sebastian Meschenmoser : « L’écureuil et la première neige ».

Il est joué par la compagnie « Les pieds bleus »  

Il y a un travail sur l’univers de l’hiver, de la neige mais aussi de l’attente.
Le langage est musical (instrumental et vocal), chorégraphique et rythmique. Peu de mots pour ces trois personnages mais des chants, du mouvement, des portés et de la manipulation d’objet.
Sur le plateau, une comédienne,une musicienne et un magicien.
De la magie donc... et de la poésie pour aborder cet incroyable événement qu’est l’arrivée du premier flocon de neige.Bravo les comédiens : petits et grands, nous avons bien ri pendant le spectacle !!!

L’histoire : « L’écureuil est, cette année, bien décidé à ne pas s’endormir avant que les premiers flocons de neige ne soient tombés.Il veut absolument voir de ses propres yeux combien l’hiver peut être merveilleusement beau.
L’écureuil et ses copains,donc, pour rester éveillés,font tout pour ne pas s’endormir ! Rien n’y fait,les premiers flocons se font attendre...
Mais si la neige était déjà tombée et qu’ils ne l’avaient pas reconnue ? »

"crédit photo : Jonathan Bayol"

Sortie à la poterie Not, aux Mas-Saintes-Puelles (11)

Mardi 20 septembre 2016.Première sortie de cette année en bus : attachons nos ceintures ! 

Nous voici arrivés à destination : la poterie de la famille Not, qui existe depuis 1880 ! 

Aujourd’hui, il y a 4 personnes qui travaillent au quotidien . Il y a 3 tourneurs : André, le père ; Philippe, le fils ; Jean-Pierre, le cousin et Didier, l’employé qui a plusieurs tâches pour préparer l’argile et faire la finition des pots Notre petit ami de classe, Alex, est bien contant de nous avoir suivis !

Que de pots, pour mettre dans le jardin ou des éléments de cuisine, comme « les diables » ci-dessous qui permettent de faire de bons poulets mitonnés ! Nous circulons prudemment entre les pots d’argile, car ils sont fragiles !

Mais un des plats le plus fabriqué dans cette région est la cassolette pour mettre le cassoulet, typique de Castelnaudary !

Mais comment les potiers fabriquent-ils une poterie ? Commençons par le début… Il faut d’abord prendre un peu de terre de ce gros tas qui a été extrait d’une carrière et la faire sécher au soleil ; il faut ensuite la réduire en poudre avec cette presse. Elle est stockée avant que Didier ne fasse un mélange eau-poudre d’argile (une rouge + une blanche) qu’il va apporter vers « le malaxeur » (comme le pétrain du boulanger). L’argile va sortir en gros pains de 20kgs environ, qui vont être stockés dans une pièce humide. Il y en a qui viennent d’Espagne (couleur jaune) pour la réalisation des plus gros pots, qui ne se casseront alors pas à la cuisson. Cette terre est prête à l’emploi ! Maintenant, allons voir les 3 tourneurs, qui fabriquent toute la journée des pots, plats, assiettes…  Nous voyons Jean-Pierre, qui, à partir d’une boule d’argile, va réaliser très vite …une tirelire que nous rapporterons à l’école !

Puis un vase…Merci pour les cadeaux !!!Pour finir, nous visitons la salle de séchage des poteries, avant qu’ils ne soient émaillés (couleur rouge, marron, bleue, verte…). Dernière étape : cuisson au four à 1000°.Merci messieurs les potiers pour cette belle visite très enrichissante ! A bientôt peut-être pour vous acheter un pot ou un plat !

Vive le pique-nique, pour nous rassasier de nos bons sandwichs : c’était bien mérité après cette visite, n’est-ce pas Alex ?