SORTIE A LA FERME « ANGOLAINE »

A PUYLAURENS LE 25 JUIN 2015

Arrivée à la Ferme « ANGOLAINE » à Ardialle, tout près de Puylaurens
Isabelle Leroy nous y accueille, avec un jeune stagiaire.


Nous sommes pressés d’aller à la rencontre des principaux hôtes de cette ferme : les lapins Angora Nous apprenons qu’ils sont un peu spéciaux, car leur poil, que l’on peut enlever en tirant à la main ou au peigne, se transforme en fil de laine, très utile pour fabriquer certains habits : chaussettes, bonnets, pulls…


Une fois que l’on a enlevé tous les poils du lapin, il est vraiment tout nu, presque tout rose comme un petit cochon. On lui laisse quand même le poil de la tête, de la queue et des pattes ! Il faudra attendre 3 mois pour que son poil repousse…(sauf en hiver !)


C’est l’heure de l’apéro, pour les lapins : nous leur donnons quelques petites graines à manger (dans les petites boîtes bleues)
Miam, miam , miam…


Ensuite c’est à nous de jouer : coloriage et collage de poil angora sur un dessin de lapin, que nous remporterons chez nous. On s’applique ! Puis vient le moment d’ouvrir nos oreilles pour écouter une belle histoire dans laquelle un lapin est le héros.


Pour terminer la matinée, nous sortons dehors pour quelques activités récréatives : une ronde avec 2 lapins qui se taquinent mais se régalent d’herbe et surtout de pissenlit qu’on leur donne…


Pour terminer la matinée, nous faisons des courses à la manière du saut de lapins : d’abord les 2 pattes de devant, puis après les 2 pattes arrières (pour nous les mains, puis les pieds ). C’est vraiment de la gymnastique cette coordination des membres ! Maîtresse nous a encouragé en nous accompagnant ; bravo à tous pour tous ces efforts !


Enfin, l’heure du pique-nique est arrivé ! Heureusement car on avait nos estomacs qui commençaient à gargouiller !

Puis un moment de repos, voire de sieste pour certains qui se sont endormis , à l’ombre sous les arbres…
Cela fait du bien de reprendre des forces !



Isabelle nous a ensuite rassemblés autour d’une « boîte à surprises » dans laquelle un certain nombre d’éléments de la nature y étaient cachés, tant de la flore que de la flaure.



C’était le prélude à un jeu de piste …Tous nos sens devaient être en éveil, autour de la ferme, pour pouvoir récolter un tas d’insectes et de plantes dans des pots et panières !
Mise en commun de nos trouvailles , avec notamment la fabrication d’un herbier


Pour clore cette magnifique journée, nous sommes invités à être attentifs à une reconnaissance auditive du cri de certains animaux de la forêt et de la ferme ; ensuite, Isabelle nous montre l’image de l’animal. Jeu qui nous a bien plu !


 Merci Angolaine, merci Isabelle pour toutes ces découvertes au cours d’une si belle journée !