La part du colibri

Mardi dernier, nous sommes allés au théâtre voir une pièce appelée « La part du colibri ». Son objectif premier était de sensibiliser à la protection de la planète. Nous avons donc suivi Yaël et Anna, frère et sœur du futur, qui essayaient de comprendre pourquoi la Terre avait arrêté de tourner.
La mise en scène, les costumes et la musiques étaient très surprenants mais nous ont aidés à nous imaginer dans le futur. Au-delà du thème de l’écologie, cette pièce nous a aussi montré un magnifique exemple de relation entre frère et sœur, où l’on peut se chamailler tout autant que se soutenir.
Et pourquoi ce titre si mystérieux ? Il vient d’un des nombreux contes sur les animaux qu’Anna racontait à son frère :
Un jour, la forêt se retrouve ravagée par un incendie. Alors que tous les animaux restent immobiles face à ce danger, le petit colibri se charge d’aller chercher de l’eau pour la jeter sur les flammes. Mais avec sa petite taille, il ne peut transporter que quelques gouttes d’eau à la fois. C’est alors que le tatou se moque de lui : « Penses-tu être vraiment utile ? Tes minuscules gouttes d’eau ne servent à rien ! » C’est alors que le colibri lui répond : « Tu as sans doute raison, mais, moi, je fais ma part ! ».

« Faire sa part » malgré sa taille, malgré son âge, malgré ses moyens, voilà un message qui a marqué les élèves du cycle 3 !